13/12/2006 : Bwin - Etat français : la guerre

Bwin, par l’intermédiaire de son directeur géneral Norbert Teufelberger, vient de déclarer sa déception d’avoir été traité comme un véritable malfrat et mis en prison trois jours durant par les autorités françaises.

Norbert Teufelberger rappelle lors d’une interview avec le Monde :

“En réalité, nous sommes plus éthiques que beaucoup de monopoles d’Etat. Notre marge brute varie entre 7 % et 9 %, alors que les monopoles font des prélèvements de 20 % à 40 %. Nous ne faisons pas de transactions en liquide, nous interdisons aux mineurs de jouer et, avant de verser ses gains à un gagnant, nous exigeons qu’il s’identifie avec un document officiel.

Nous avons peu de gros joueurs dans notre clientèle, et nous ne cherchons pas à les garder, ils sont source de problèmes. Le montant moyen d’un pari sur Bwin est de 7 euros. Nous avons fixé des plafonds de dépôts pour limiter les risques. Si un joueur perd gros, nous prenons l’initiative de le contacter pour l’aider à mieux gérer son jeu ou à décrocher. (…)

Contrairement au Loto, nous ne faisons pas croire aux gens qu’ils vont devenir milliardaires, nous leur disons qu’ils vont passer un bon moment avec nous. Si vous regardez un match de foot à la télé et que vous n’êtes supporteur d’aucune équipe, ça peut devenir ennuyeux. Mais si vous pariez quelques euros sur une équipe, chaque rebondissement du match devient passionnant. Avant tout, les parieurs sont heureux de prouver qu’ils s’y connaissent en sport. Nous vendons du divertissement, du plaisir.”

Alors, merci Bwin ! :-)

12/12/2006 : ECOGRA : le retour du phoenix


BIENVENUE - dans le monde des Maitres du jeu !