16/09/2006 : Bwin : des repris de justice ?

Après la Plainte déposée en Avril 2006 par la Française des Jeux contre les sociétés de paris sportifs sur Internet qui attaquent son monopole, les policiers français ont placé en garde à vue, hier, à Nice, deux dirigeants de Bwin, ‘numéro un du jeu en ligne’ !

Les dirigeants de la société Bwin, ex Betandwin, risquent jusqu’à trois ans de prison et 300 000 € d’amende !

La Française des Jeux (FDJ), a fait l’objet de critiques très vives émises par plusieurs dirigeants de clubs profesionnels de L1 et L2. Ils envisagent à leur tour une action judiciaire contre la FDJ, qui exploite depuis deux décennies les noms et l’activité des clubs sans contrepartie.

«L’ensemble des clubs français s’interroge sur la possibilité d’une plainte contre la Française des Jeux, qui utilise les noms des clubs sans contrepartie», affirme Louis Nicollin, patron de Montpellier.

«La Française des Jeux me paraît mal placée car elle exploite quand même le nom des clubs sans contrepartie pour ces derniers, alors que c’était prévu.Dans les autres pays, il n’existe pas un tel monopole.» Dixit Jean-Claude Hamel, président de l’AJ Auxerre.

Jean-Louis Triaud affirme à son tour : «La Française des Jeux encaisse beaucoup d’argent sur le foot, mais le foot ne trouve pas son compte en retour.»

15/09/2006 : La Corée du sud rejoint le camp ennemi.


BIENVENUE - dans le monde des Maitres du jeu !