Règles des jeux de roulette

Il existe plusieurs types de roulette, mais toutes se basent sur le même principe et suivent les mêmes règles. On différencie généralement la roulette américaine de l’européenne, et on sépare l’européenne en «roulette française» ou «roulette anglaise». Il existe aussi une roulette mexicaine, beaucoup moins fréquente. La seule différence notable se trouve dans les chances de gains: la roulette mexicaine possède trois cases «zéro», l’américaine deux, et l’européenne une seule. La roulette européenne est la plus intéressante pour le joueur, parce que les chances de gain de la maison passent de 5,26% (pour l’américaine à deux «zéro») à 2,63%. La roulette anglaise est semblable à la française, la table de paris est simplement disposée différemment.

Les cases sont de la roulette sont numérotées de 0 à 36, avec donc, parfois (dans le cas de la roulette américaine), une case 00. Les cases «0» sont vertes, tandis que les autres sont soit rouges, soit noires, de façon alternée. Dans les casinos terrestre, la roue et son axe sont en bois, et la bille en ivoire. Sur la table est dessiné une sorte de tableau qui reprend tous les paris possibles, et sur lequel les joueurs placent leurs jetons. Il existe douze types de paris différents, séparés en «paris extérieurs», et «paris intérieurs» (selon leur place sur le tableau).

Le fait que les cases «zéro» soient défavorables au joueur n’est vrai que quand celui-ci fait un pari extérieur, du style «pair-impair», ou «rouge-noir». Le zéro n’appartenant à aucune de ces catégories, le joueur perd sa mise quel qu’ait été son pari. C’est pourquoi il faut à tout prix éviter les roulettes américaines, sauf si vous préférez jouer avec les paris intérieurs, au quel cas cela importe peu.

Au début de la partie, les différents joueurs autour de la table placent leurs jetons. Une fois que «les jeux sont faits», le croupier lance la bille (bien que généralement maintenant elle soit lancée de manière automatique), qui va rebondir sur les cases de la roulette qui tourne, jusqu’à s’immobiliser dans une case. Le croupier ramasse alors les jetons sur la table et paie les gains.

La roulette est un pur jeu de hasard. Il suffit de connaître les différentes manières de placer un pari pour pouvoir jouer. Les joueurs inexpérimentés n’ont ici pas moins de chance de gagner que les autres, parce qu’il n’y a pas de «truc». Il existe ce qu’on appelle des «martingales», qui soient disant sont des techniques qui peuvent vous faire gagner à coup sûr, mais si ça fonctionnait si bien… eh bien la roulette n’existerait plus, parce que tout le monde gagnerait et les casinos auraient vite fait de les retirer!

Pour cette raison, il est important de toujours considérer la roulette comme un pur divertissement. Ce n’est pas à ce jeu que vous gagnerez des grosses sommes, mais vous pourrez vous divertir et gagner un peu sans devoir risquer gros.

Les différents paris au jeu de roulette :

Il y a différentes façons de parier à la roulette. Ceux qui rapportent le plus sont évidemment ceux qui ont le moins de probabilité de se réaliser…

Les paris intérieurs (dans le tableau de chiffres de la table):

- en plein: le joueur place sa mise sur un seul numéro. Il peut en revanche choisir autant de numéros qu’il le souhaite par partie. Cela paie à 35:1.

- à cheval: le joueur place sa mise sur deux numéros à la fois (donc deux numéros voisins sur la table). Les gains seront de 17:1.

- transversale pleine: le joueur place sa mise à côté d’une ligne de trois numéros, et il gagne à raison de 11:1 si l’un des trois numéros sort.

- triple: le joueur parie sur trois numéros consécutifs (par exemple, 26, 27, 28). Si la bille s’arrête dans l’une des trois cases choisies, le joueur gagne à 11:1.

- en carré: le joueur place sa mise sur quatre numéros à la fois (donc à l’intersection d’un carré de numéros sur la table). Les gains sont de 8:1.

- ligne du haut: la première ligne de la table comporte quatre numéros (0,1, 2, 3). Le joueur doit placer sa mise au croisement de la première ligne horizontale et de la première ligne verticale, en séparant le 0 des trois autres chiffres, et si un des numéros sort, il gagne à 8:1.

- en sizain: le joueur place sa mise à côté de deux lignes horizontales de trois numéros, au croisement de celles-ci. Il parie ainsi sur six numéros différents. Si un des numéros sort, le joueur gagne à 5:1.

Les paris extérieurs (sur les cases situées autour du tableau de chiffres):

- colonnes: le joueur place son pari au bas d’une des colonnes de la grille, pariant ainsi sur tous les numéros de la colonne. Ce pari paie à 2:1.

- douzaines: le joueur parie sur l’une des douzaines (de 1 à 12, de 13 à 24 ou de 25 à 36). Ce pari paie également à 2:1.

- rouge/noir: le joueur devine si la case sur laquelle va s’arrêter la bille sera rouge ou noire. Ce parie paie à 1:1.

- pair/impair: cela revient sensiblement au même que de parier en rouge/noir; le joueur décide ici si le numéro qui va sortir sera pair ou impair. De nouveau, ce pari paie à 1:1.

- manque/passe: le joueur parie soit sur la première moitié de la roulette, soit sur la deuxième (de 1 à 18 ou de 19 à 36). Les gains sont de 1:1 également.

Les paris extérieurs offrent de plus grandes chances de gains, mais gardez à l’esprit que si la bille s’arrête sur le zéro, vous perdrez dans tous les cas votre mise. C’est pourquoi, encore une fois, il vaut mieux jouer à la roulette européenne, et éviter la roulette américaine (et encore plus la roulette mexicaine, qui a trois zéros).


BIENVENUE - dans le monde des Maitres du jeu !