Texas Hold’em

Le Texas Hold’em est un grand classique du poker. Il se joue entre de deux à dix joueurs. Chaque joueur possède sa propre main de deux cartes, plus les cinq cartes communes posées au centre de la table pour pouvoir faire la meilleure combinaison possible.

Une partie de Texas Hold’em se déroule comme suit:

Le premier joueur à gauche du croupier pose le «small blind», qui équivaut à la moitié de la mise minimum, sur la table. Le joueur suivant (on tourne toujours dans le sens des aiguilles d’une montre) pose lui le «big blind», c’est-à-dire la mise minimum.

Ensuite, le croupier distribue les cartes: deux cartes face cachée à chaque joueur de la table, en commençant par le premier à sa gauche. Les joueurs de Texas Hold’em peuvent alors commencer les enchères: le premier joueur qui suit celui qui a posé le big blind commence le tour. Il peut soit suivre (placer une mise égale), soit passer (quitter la partie), soit relancer (poser une mise d’un montant supérieur). On recommence le tour autant de fois qu’il le faut pour que tous les joueurs qui sont toujours en jeu aient suivi, autrement dit qu’ils aient tous placé la même mise sur la table de Texas Hold’em.

Le croupier place alors trois cartes face visible au centre de la table; on appelle cela le «flop ». Ces cartes sont communes à tous les joueurs, qui peuvent s’en servir pour faire des combinaisons avec les deux cartes qu’ils ont en main. On commence alors un nouveau tour de mises de Texas Hold’em, qui se termine lorsque tous les joueurs encore en jeu ont égalisé.

Le croupier ajoute ensuite une quatrième carte au centre de la table, qui s’appelle le «tournant». Cela s’ensuit d’un autre tour de mises.

Et enfin, le croupier dépose la cinquième carte face visible sur la table, appellée «rivière». Les joueurs de Texas Hold’em ont alors la possibilité d’augmenter une dernières fois leurs enchères. Une fois le dernier tour de mise terminé, tous les joueurs retournent alors leurs cartes. C’est celui qui a la plus forte combinaison avec ses deux cartes personnelles (appellées pocket cards) et les cinq cartes communes qui gagne la cagnotte. Si deux joueurs ont des combinaisons équivalentes, ils se partagent le pot.

Dans le cas où, avant la fin de la partie, il ne resterait plus qu’un joueur en jeu parce que tous les autres auraient passé, c’est évidemment ce joueur qui gagne la cagnotte, quelle que soit sa combinaison.


BIENVENUE - dans le monde des Maitres du jeu !